Mon texte
Blog

Quel robot tondeuse pour terrain accidenté et/ou en pente ?

Pour faire le choix de votre robot nous vous invitons à suivre notre guide et à lire notre article, comment choisir mon robot tondeuse ?

Si vous être en possession d’un terrain accidenté et ou pentu et que vous souhaitez installer un robot tondeuse, vous en avez la possibilité tant que votre terrain reste praticable. Attention certains robots pourront très bien évoluer sur des terrains très pentus mais ne seront pas capables d’évoluer sur un terrain accidenté.

Les robots tondeuses pour terrains accidentés et pentus

Dans le cas où votre terrain est accidenté c’est-à-dire qu’il comporte de nombreuses bosses, crevasses et autres aspérités, le choix du robot est primordial. En effet, la plupart des robots du marché ne conviendront pas et seront complétement incapables d’évoluer sur votre terrain.

Vous devrez vous attarder sur les points suivant pour être certain de louer ou d’acheter le robot tondeuse approprié

  • La structure du robot

C’est un des points essentiels d’un robot tondeuse. Selon la marque du robot que vous choisissez votre robot sera d’un seul tenant sur une structure rigide avec ou sans système de suspension ou sera articulé à l’avant ou à l’arrière.

  • Les robots à structure rigide : Les robots tondeuses dotés d’une structure rigide auront le plus grand mal à évoluer sur les terrains accidentés. En effet, leurs mouvements sont limités par leur conception et à la rencontre d’une aspérité c’est la totalité du robot qui doit suivre le mouvement du sol. Ce phénomène va donc créer des pertes d’adhérence et amener le robot à glisser ou à se bloquer. Le marché des robots tondeuses est inondé par cette méthode de conception qui est moins onéreuse mais peu efficace sur terrain exigeant.

Les marques qui utilisent ce procédé de fabrication : Husqvarna, Worx, Stihl, John Deere, Cramer, Bosh, Mc Culloc, Gardena …

Il est à noter que la conception de ces différentes marques diffère fortement par la qualité d’assemblage ainsi que par les composants utilisés. En effet, les robots haut de gamme comme le 430X ou 450X Husqvarna auront tendance à embarquer des batteries et des moteurs plus puissants que ses concurrents. Cependant, la méthode de traitement des surfaces accidentées est semblable et ne permettra pas d’évoluer sur des terrains complexes.

  • Les robots à structure mobile : Certains robots tondeuses sont conçus pour épouser la surface du sol de telle manière à ne pas perdre de motricité lors du travail et du retour à la base de charge. Il existe différents systèmes permettant au robot de s’adapter aux aspérités du terrain.

Les robots articulés : Certains robots tondeuses sont articulés ils pourront donc plus facilement s’adapter aux différentes bosses et irrégularités de surfaces. A l’image de la gamme « K « de la marque Wiper.

Les robots avec suspension : Certains robots tondeuses possèdent des roues avant avec des suspensions plus ou moins performantes qui leur permettent de s’adapter à votre terrain, comme la gamme « F » de la marque Wiper.

Les trains avant pendulaire : Les trains avant pendulaires sont eux aussi étudiés pour augmenter les capacités de franchissement des robots.

 

 

Ce type de robot est aujourd’hui uniquement fabriqué par l’industriel Italien Zucchetti distribué sous la marque Wiper sur notre site internet.

Vous trouverez ci-après un exemple illustré artificiellement de réactions aux aspérités d’un terrain ci-dessous :

Robot avec train avant pendulaire

Robot à coque rigide

 

  • Les roues du robot

Les constructeurs ont deux principaux choix pour la conception de leurs roues :

Les roues en polyéthylène rigide présentes sur la grande majorité du marché. Ces roues sont conçues pour évoluer sur des terrains en bon état sans grandes aspérités. Elles se comporteront très bien sur la plupart des terrains bien entretenus mais seront moins efficaces si elles rencontrent des bosses ou renfoncements.

Certaines marques proposent des roues tout terrain crantées qui permettront au robot de gagner de l’adhérence (en moyenne de 8 à 10% de pente en plus).

Les roues en gomme flexible quant à elles sont utilisées principalement par le constructeur Zucchetti pour la totalité de sa gamme. Le profil sculpté des roues en gomme permet d’augmenter significativement l’adhérence des robots et leur permet de s’adapter aux terrains les plus exigeants.

  • La puissance des batteries et des moteurs de roue

Les indications essentielles à connaître sur les batteries sont la tension nominale, l’ampérage-heure et la puissance de démarrage.

La tension nominale est la tension moyenne mesurée en phase de décharge, elle se mesure entre la borne + et la borne – de la batterie. Pour que votre robot tondeuse soit vraiment performant sur terrain accidenté il faut que cette tension soit supérieure à 24V.

L’ampérage-heure est une donnée qui mesure la capacité de la batterie à tenir dans le temps c’est-à-dire l’énergie que peut dégager une batterie à pleine charge à une température ambiante d’environ 20°C. Prenez soin de vérifier que votre robot tondeuse possède un Ah d’au moins 5Ah.

La puissance de démarrage est l’intensité mesurée en ampère. Elle correspond à l’intensité fournie par une batterie à une température de -18°C pendant 30s sans que son voltage ne tombe en dessous de 1,4V par élément. Choisissez des batteries supérieures à 4A.

Exemple :

-Pour un robot Automower Husqvarna 430 X (3200m²) :  Batterie 5.0 Ah / 4.2 A

-Pour un robot Wiper F35S (3200m²) : Batterie 7.5Ah / 5A

-Pour un robot Robomow : 4.5 Ah/ 3.5A – insuffisant pour terrain accidenté

Pour ce qui est des moteurs de roues il sera difficile de connaître leur puissance tant les données des constructeurs sont opaques. Cependant, en sélectionnant des marques de distributeurs spécialisés vous aurez plus de chance d’acquérir un robot comprenant des composants robustes et à l’épreuve de temps.

  • La technologie embarquée

Les robots tondeuses sont des concentrés de technologie plus ou moins évolués et certains systèmes sont développés par les marques pour s’adapter aux fortes pentes. Ces technologies influeront très peu leur comportement sur terrains accidentés mais pourront fortement accroître les capacités de franchissement sur terrains pentus.

-Système de moteur de roue avec réducteur : Le réducteur permet au robot de ne pas accélérer sa course dans une pente forte. Le moteur de roue va alors lui permettre de réguler la descente et empêcher le robot de glisser en bloquant ses roues.

-GPS et navigation en ligne droite : Certains robots sont également capables de naviguer en ligne droite et d’utiliser une carte GPS ce qui leur permet de franchir des dénivelés importants de face ou en dévers.

La plupart des terrains pentus présentent de fortes pentes en limite de terrain. Les robots conventionnels ne sont pas capables de franchir ce type de pentes. En effet, lorsque le robot franchi le câble il doit s’arrêter et reculer afin de pouvoir emprunter une autre direction. Dans la plupart des cas le robot n’aura pas la capacité de traction nécessaire pour changer de direction.

  • Notre sélection pour terrains accidentés

Afin de remédier à ce problème la marque Wiper à développé des robots 4X4 très performants capables d’effectuer ces changements de direction sur des pentes avoisinants les 50%. Ces robots peuvent évoluer sur des pentes au centre du terrain jusqu’à 70%.

Cette prouesse technologique à pu être réalisée grâce à un assemblage unique. Les robots tondeuses de la gamme K4 de chez Wiper sont des robots désarticulés et munis de roues en gomme souple. Ces roues permettent une meilleure adhérence sur tous types de terrain. Par ailleurs, ces robots sont munis d’un système de suspension avant ainsi que de quatre roues motrices. Les robots tondeuses Wiper K4 sont actuellement les robots les plus performants du marché.

 

Cet article vous permettra d’avoir quelques indications sur les caractéristiques techniques à observer lors de l’achat d’un robot tondeuse. Si vous souhaitez être orienté et avoir plus d’information suivez notre guide ou contactez-nous.