Mon texte
Blog

Comment choisir son robot tondeuse ?

La France compte plus de 13 millions de jardins mais chacun d’entre eux à des spécificités propres :

  • Irrégularités du sol
  • Passages étroits
  • Fortes pentes
  • Aménagements extérieurs
  • Plantations diverses

Toutes ces spécificités sont autant d’aspects qu’il faut prendre en compte avant la location ou l’achat d’un robot tondeur. On peut d’ores et déjà dire qu’il existe un robot tondeuse qui convient à votre terrain qu’il soit pentu, bosselé, non entretenu ou qu’il contienne de nombreux obstacles et autres passages étroits, vous trouverez un robot adapté. Il est important d’avoir quelques éléments à l’esprit pour choisir sont robot tondeuse de la meilleure des manières.

 

Les questions techniques à se poser

La typologie de mon terrain est-elle adaptée aux robots tondeuses ?

Pour qu’un robot tondeuse puisse circuler librement il est préférable que votre terrain soit constitué d’un seul bloc, c’est-à-dire qu’il ne comporte pas de différence de niveau infranchissable pour votre robot. Si votre terrain est découpé en plusieurs parcelles séparées par des obstacles infranchissables (enrochements, escaliers, barrières …) vous aurez quand même la possibilité de poser un robot de tonte mais vous devrez le déplacer régulièrement pour qu’il puisse tondre les parcelles une à une. De plus, la plupart des robots n’ont pas d’option permettant d’effectuer une tonte de plusieurs parcelles il faudra donc soigneusement configurer le robot pour qu’il ne rencontre pas de problème. Nous vous conseillons de réfléchir à une autre solution à l’aide d’un spécialiste avant de vous lancer dans l’installation du robot tondeuse si votre terrain est configuré de telle manière à le rendre inaccessible pour un robot tondeur.

Dans le cas où les différentes parcelles de terrain seraient des surfaces étendues et que vous pouvez assurer une alimentation électrique il sera possible de poser plusieurs robot tondeuses. Certains robots sont très accessibles et en acquérant plusieurs d’entre eux vous aurez la possibilité de tondre plusieurs parcelles de terrain. Cette solution sera souvent plus avantageuse comparé à l’acquisition d’une autoportée et vous permettra de ne plus perdre votre temps à entretenir vos pelouses tout en améliorant la qualité de votre gazon.

 

Mon terrain comporte-t-il des pentes fortes ?

Si vous pensez avoir des pentes non négligeables sur votre terrain et que vous souhaitez ne pas avoir de mauvaises surprises nous vous conseillons de mesurer soigneusement les pentes de votre terrain. Pour cela vous pourrez vous aider d’un inclinomètre ou d’une simple application téléphonique. Repérer la pente la plus forte de votre terrain et prenez une mesure, vous aurez une indication vous permettant de mieux choisir votre robot. La plupart des robots du marché acceptent des pentes allant jusqu’à 35% et même 45% pour les plus performant d’entre eux.

Les robots tondeuses même en entrée de gamme sont souvent assez puissant pour gérer les pentes sur votre terrain. Les différences principales entre les robots seront la gestion des imperfections du terrain et la gestion des pentes proches du câble périphérique ainsi qu’autour des obstacles. En effet, un robot tondeuse est fortement impacté par ces trois situations.

Les aspérités, imperfections, bosses, crevasses et autres irrégularités de terrain sont la situation la plus fréquente de blocage du robot après les problèmes d’installation c’est pourquoi il faut prendre garde à sélectionner le robot adéquat ou réaliser les modifications nécessaires avant installation du robot.

NB : Les pentes proches du câble périphérique sont généralement des endroits critiques pour la plupart des robots tondeuse. En effet, c’est au moment de retourner à sa base que le robot empruntera le chemin à une faible allure en n’utilisant pas toute la puissance de sa batterie et des moteurs de roue. La plupart des robots commercialisés accepteront des pentes maximales de 15 à 20% pour les plus performants. Seuls les robots 4×4 pourront franchir des pentes à 50 voire 55% aux abords du câble périphérique. Les principaux robots capables de ces performances sont les Husqvarna AWD et les Wiper Q350SR.

 

Mon terrain comporte-t-il des passages étroits ?

Si tel est le cas vous devrez prendre soin de mesurer attentivement ces passages afin de vous assurer que votre robot sera capable de les franchir. La plupart des robots requièrent un passage de 60cm. A cela il faut ajouter une distance minimale de pose du fil périphérique qui peut se situer entre 18 et 35 cm selon les robots.

Exemple : Pour un robot Cramer RM 800, le passage minimal à respecter sera de : 20 cm auquel il faut ajouter 20cm par côté soit 60 cm de passage total.

Il est très important de respecter cette règle de pose en se référent au manuel d’utilisation du robot. Dans le cas où la largeur de passage ne serait pas suffisante le robot pourrait rester bloqué à l’entrée du passage étroit sans jamais pouvoir rentrer à sa base. La plupart des robots comportent des récepteurs à l’avant de ces derniers dans le cas où les deux fils se situeraient trop proche le robot pourrait recevoir les deux signaux et sortir de sa zone de tonte. Pour rappel si vos deux câbles se chevauchent, le signal de boucle est annulé, c’est-à-dire que le robot se déplacera sans prendre en compte le câble périphérique.

 

Mon terrain est-il bosselé et/ou en mauvais état ?

La plupart des robots ne sont pas capables d’évoluer sur les terrains très accidentés. En effet, ces derniers sont bâtis à l’aide d’une coque rigide qui ne permettra pas au robot d’épouser la forme du terrain. Si votre terrain est accidenté seul quelques marques proposant des robots articulés, avec train avant pendulaire ou suspensions pourront vous convenir ? Nous vous conseillons de privilégier les robots tondeuse qui correspondent, veuillez vous référer à notre article, quel robot tondeuse pour terrain accidenté ? pour en savoir plus.

 

Est-ce que mon terrain est entretenu régulièrement ?

Si votre terrain n’est pas entretenu régulièrement il sera préférable de faire un passage préalable avec une tondeuse adaptée pour permettre à votre robot de commencer sur de bonnes bases. Les robots sont conçus pour entretenir votre pelouse tout au long de l’année mais ils ne sont pas conçus pour tondre une forte hauteur d’herbe.

Par ailleurs, certain robots seront capables d’évoluer sur des terrains avec une forte densité d’herbe même rugueuse sur de courtes périodes. Il faudra garder à l’esprit que même si ces robots sont assez performants pour le faire il faudra limiter leur utilisation en condition difficile à quelques jours (exemple : première tonte de l’année). Les conditions d’utilisation de votre robot tondeuse vont fortement influer sur la durée de vie de ses composants mobiles, roues, roulement, moteurs, lames etc.

Les aspects fonctionnels du robot

La hauteur de coupe de mon robot

Comme vu auparavant les robots tondeuses sont conçus pour sectionner et broyer une très petite quantité d’herbe, c’est ce que l’on appelle le micro-mulching. L’intérêt de cette méthode de coupe est de créer un système autonome de recyclage des déchets. La coupe créer un engrais naturel qui enrichie le gazon et l’aide à se développer.

Pour assurer un fonctionnement optimal du robot il est important de ne pas régler la coupe trop basse. La plupart des robots du marché proposent une hauteur de coupe réglable manuellement ou électroniquement comprise entre 15 et 80mm suivant les marques et les robots. Il est important de ne pas régler votre coupe en dessous de 45 mm au risque de voir votre pelouse s’assécher, être moins résistante aux maladies, jaunir et laisser place aux adventices (couramment appelées mauvaises herbes).

 

Le niveau sonore

La plupart des robots sont très silencieux, ils émettent rarement plus de 64 dB avec une moyenne comprise entre 58 et 62dB. Comparé à une tondeuse conventionnelle qui émet entre 85 et 110 dB.

Selon l’échelle des bruits du centre d’évaluation technique de l’environnement sonore « Bruitparif » les tondeuses conventionnelles peuvent représenter un danger/risque auditif.

 

 

 

 

L’autonomie et la puissance de la batterie

La puissance et l’autonomie des batteries est également un facteur très important à prendre en compte. Chez la plupart des constructeurs la surface de travail communiquée est principalement liée à la puissance des batteries, nous vous conseillons de ne pas acquérir de robots dont l’ampérage des batteries est inférieur à 2.0Ah.

En fonction de la surface maximum de travail communiquée par le constructeur, vous devrez la plupart du temps appliqué une baisse de 15% pour être au plus proche de la capacité maximum de travail du robot en conditions réelles. En effet, la plupart des terrains comportent des imperfections qui ne sont pas prises en compte dans les tests constructeurs des marques c’est pourquoi il existe une différence notable concernant la capacité de gestion des surfaces.

La connexion Satellite et géolocalisation

Certaines marques proposent une connexion de leurs robots par satellite. Les avantages de ce système sont multiples. D’une part, cela permet de géolocaliser votre robot en temps réel grâce à l’application et ainsi de se prémunir contre les risques de vol ou de sortis de périmètre. D’autre part, certains robots embarquent un système de localisation qui permet une tonte plus efficiente du robot.

A l’aide de la navigation assistée par GPS le robot de tonte enregistre sa localisation. Cela lui permet notamment d’être plus efficient et d’éviter les passages supplémentaires aux endroits déjà exploités.

La sécurité

La plupart des robots de bonne manufacture présents sur le marché embarquent différents systèmes de sécurité.

Le bouton d’arrêt d’urgence : Sur le dessus de la coque du robot un bouton STOP permettra à l’utilisateur de stopper entièrement le robot en cas d’urgence

Les capteurs de soulèvement : Les capteurs de soulèvement permettent de stopper le fonctionnement des lames du robot quand ce dernier est soulevé et ainsi de se prémunir contre les risques de coupures

Système de sécurité pour vos animaux de compagnie : Certaines marques proposent des systèmes permettant d’éviter les accidents avec vos animaux de compagnie. Muni d’un collier, votre animal de compagnie sera protéger des lames du robot. A l’approche du collier le robot reçoit un signal qui interrompt le fonctionnement des lames.

La géolocalisation : Ce système qui équipe les robot assisté par GPS permet de se prémunir contre les risques de vol et lui assure une sécurité en temps réel 24h/24.

 

On peut considérer que 95% des terrains en Europe sont compatibles avec un robot tondeuse. Grâce à cet article vous savez que quel que soit votre terrain il existe un robot tondeuse fait pour vous. Le choix du robot reste très important pour être certain que ce dernier puisse convenir à la configuration de votre jardin. Si vous avez besoin de d’avantage d’information sur les robots tondeuse et leur spécificités veuillez nous contacter.

Si vous avez un doute dans le choix de votre robot fiez vous à notre guide d’achat qui saura vous guider dans cette démarche.

 

Source: https://www.lesechos.fr/

https://www.bruitparif.fr/bruitparif/